Les spécialités



Baba aux fruits

Baba aux fruits

HISTORIQUE DU BABA AU RHUM


Nicolas STOHRER fit son apprentissage de pâtissier à Wissembourg dans les cuisines du Roi STANISLAS De Pologne.

Grâce à une brioche polonaise sèche, que le Roi STANISLAS avait rapporté d’un voyage, Nicolas STOHRER inventa le BABA.

Il enrichit cette brioche sèche en l’arrosant de vin de Malaga, en le parfumant au safran et en y ajoutant de la crème pâtissière avec des raisins frais et des raisins secs de Corinthe.

Le Roi STANISLAS, lisant alors les contes des MILLES & UNE NUIT, passionné par le personnage de ce roman, il baptisa ce nouveau gâteau L’ALI-BABA.

Quand la fille du Roi STANISLAS De Pologne, Marie LESZCYNSKA, épousa en 1725 Le ROI LOUIS XV, son pâtissier Nicolas STOHRER la suivit à la cour de Versailles.

Cinq ans plus tard Nicolas STOHRER ouvrait sa boutique de pâtissier au 51 rue montorgueil à Paris.

Avec le temps l’Ali-baba se transforma en baba au rhum, la crème pâtissière fut remplacée par de la crème chantilly.

La maison STOHRER vous propose encore aujourd’hui les trois versions :


-L’ALI-BABA, arrosé de rhum, garni de crème pâtissière et de raisins secs de Corinthe.

-LE BABA au rhum nature.

-LE BABA au rhum garni de crème Chantilly.

Trois grands classiques de la maison, que vous pouvez trouver au magasin en petits gâteaux individuels ou bien à partager de 4 à 10 personnes, sur commande.

Nous pouvons sur demande garnir ces baba d’un assortiment de fruits rouges.

Nous vous conseillons de le consommer bien frais et le servir éventuellement accompagné d’une salade de fruits rouges frais.

Baba Chantilly

Baba Chantilly

BABA CHANTILLY OU ALIBABA (avec la crème pâtissière)

BABA AU RHUM NATURE

Petits Puits D'Amour

Petits Puits D'Amour

HISTORIQUE DU PUITS D’AMOUR


La première recette du puits d’amour est apparue au XVIIIème siècle dans le livre « le cuisinier moderne » de Vincent De La Chapelle en 1735.

La Chapelle consigne dans son livre deux recettes, l’une sous le titre de « gâteau de puits d’amour » qui se présente comme un grand vol au vent en pâte feuilletée, surmonté d’une anse de feuilletage, rempli de gelée de groseille, le tout censé imiter le seau d’un puits.

L’autre recette « petits puits d’amour » est réalisée pour des bouchées individuelles, fait aussi en pâte feuilletée avec de la gelée de groseille.

Au XVIII ème siècle, ces puits d’amour ont fait scandale à cause de leur nom, mais à la cour de Louis XV ils remportaient un vif succès dans les dîners intimes du Roi.

Nicolas Stohrer a préféré les garnir de crème pâtissière à la vanille, le dessus recouvert d’une épaisse couche de caramel, obtenue en caramélisant le sucre au fer rouge.

Cette recette traditionnelle se perpétue depuis près de trois siècles dans la maison STOHRER, avec les petits puits d’amour et les grands puits d’amour que l’on peut partager de 4 à 10 personnes.

C’est toujours un grand succès tout au long de l’année mais surtout le jour de la Saint Valentin ou de très nombreux amoureux viennent chercher leur puits d’amour, chez STOHRER.

Puits d'Amour

Puits d'Amour

Fond de pâte feuilletée, crème vanille bourbon, caramélisé au fer rouge

Religieuse à l'ancienne café chocolat

Religieuse à l'ancienne café chocolat